Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Les Résultats de Sarkozy par Jean Marichez, ingénieur ICAM retraité, chercheur à l'école de la Paix de Grenoble et classé plutôt à gauche.

" Il est étonnant d'observer la violence et l'injustice des opposants de Nicolas Sarkozy.

Selon eux, il n'aurait rien fait, il n'aurait pas tenu ses promesses.

Alors, regardons le travail qu'il a réalisé, car, au contraire, j'ai l'impression qu'il a réalisé un travail considérable.

Selon Alain Minc en 2010 : "en trois ans, Sarkozy a fait plus que Giscard en sept et encore plus que Chirac qui n'a rien fait en douze !"

Qu'en est-il exactement ? Concernant les reproches, j'ai toujours été frappé par la fragilité des accusations. Les critiques m'ont toujours paru futiles, superficielles, inconsistantes.

Sa soirée au Fouquet's après la victoire aux élections - Ses réparties en langage trop populaire - Le soutien d'un ministre de l'intérieur taxé d'injure raciale - Ses liens avec des grands patrons - Son franc-parler, sa taille etc....

Pourquoi celà ? Peut-être parcequ'il dérange par le nombre et l'importance des réformes qu'il fait. ( celui qui ne fait rien n'est pas critiqué). Mais surtout, je crois, les intellectuels ne lui pardonnent pas d'occuper le terrain des idées qu'ils occupaient depuis mai 1968. Contrairement à ses prédécesseurs, il dit les choses en toute simplicité, quitte à remettre en cause quelques idéologies sacralisées. Par exemple, sur les sanctions à la jeunesse délinquante, sur l'immigration incontrôlée, sur l'assistanat excessif, etc... L'intelligentsia parisienne ne lui a jamais pardonné de parler de manière décomplexée de vérités qui ne font pas partie de l'idéologie du politiquement correcte. Ainsi, toutes les occasions ont été bonnes pour dire du mal de lui.

Difficile d'être réélu lorsque tous les médias et beaux parleurs vous attaquent sans cesse comme le faisaient les prêtres de l'inquisition.

Or, quelle est la réalité ?

Au préalable, pour l'honnêteté de mon propos, je dois dire que je ne suis pas un inconditionnel de la droite, j'ai parfois voté à gauche : en leur temps, j'ai fait confiance à Mendès-France ou à Michel Rocard. Si j'étais américain ou chinois, je serais certainement à gauche.

Par ailleurs, mes travaux personnels sont  très nettement progressistes si l'on en juge par les deux livres que j'ai écrits.

De plus, je n'ai pas toujours été d'accord avec les décisions de notre gouvernement actuel, par exemple sur la réduction des droits de succession, sur la baisse de TVA aux restaurateurs, sur le manque d'avancée fédéraliste européenne, etc...

mais je constate qu'il a accompli un travail impressionnant, non seulement en nombre ( 931 réformes en cinq ans ) mais en qualité, il s'est attaqué aux réformes difficiles que même Lionel Jospin n'avait pas osé faire malgré une conjoncture meilleure. Et c'est vrai, il a remis la France à l'endroit sur des rails moins idéologiques, plus pragmatiques.

C'est en tout cas l'avis de nombreux commentateurs étrangers qui se désolent de nos excès de religiosité socialiste.

On lui a reproché d'augmenter le déficit public.

Mais, est-ce de sa faute s'il fallait absolument sauver l'économie française suite à la crise des subprimes ?

Puis s'il fallait sauver la Grèce pour ne pas engager une spirale contre l'Euro qui aurait été catastrophique pour tout le monde et surtout pour les plus faibles. La crise lui coûte cher car elle l' obligé à nous endetter lourdement pour ne pas plomber nos emplois.

La cour des comptes ( présidée par un socialiste) a chiffré que 50% de l'augmentation du déficit public sous son quinquennat était due à l'endettement antérieur, par effet "boule de neige", 45% à la gestion de la crise, le reste étant dû à sa politique en tant que telle, sachant que par ailleurs, elle reconnaît que 50 milliards d'euros ont été économisés grâce aux mesures d'économies décidées par lui.

On lui a reproché d'aider les banques, alors qu'elles sont responsables de la crise.

Oui, mais sans ce plan de sauvetage, les petits épargnants auraient tout perdu et le chômage aurait augmenté au détriment de tous les Français. De plus, elles ont maintenant totalement remboursé les aides reçues, et les intérêts ont Rapporté 3 MILLIARDS à l'Etat.

En Angleterre, le sauvetage des banques a coûté 39 milliards aux contribuables, et elles continuent à perdre de l'argent.

On lui a reproché l'augmentation du chômage.

Mais la crise n'est pas de sa faute.

Au contraire, il a réussi mieux que les Américains, et que la plupart des pays européens, à contenir le chômage.

Celui-ci ne serait-il pas plus élevé avec des gouvernants de gauche qui, pour l'éviter, auraient dépensé des milliards

contre-productifs dans l'assistanat et le dépanage à cout-terme ?

Lui a privilégié le long terme en soutenant l'investissement. C'est courageux car les résultats n'apparaîtront que plus tard et ne lui profiteront pas sur le plan électoral.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de mamicha888
  • Le blog de mamicha888
  • : Roman en prise directe avec le monde, il peut susciter le débat. La vie de Marie Charlotte est pleine de surprises,le voile intégral lui cause quelques soucis...Aucun sujet tabou. Marie Charlotte se veut une femme lucide et libre. Extraits publiés ici...mamicha.
  • Contact

Recherche

Liens